Biographie

Juillet 1991 : une étoile vient de naître, quelque part sûrement, et Nathan Metral aussi.

Bordeaux, c’est dans cette ville qu’il découvre les arts par le biais du conservatoire Jacques Thibaud. Il chante, il apprend la musique et il découvre la magie du jazz au son du saxophone.

Il traverse le quatrième mur à quinze ans et rejoint une école de théâtre, « la Théâtrerie ». Il mène une adolescence normale, sans développer de pouvoirs magiques, à part un peu d’hypnose lorsqu’il est sur scène ainsi qu’une organisation sans pareil.

Dix-sept ans, le voilà parisien. Il reste trois ans à l’école Claude Mathieu où il apprend véritablement les arts et techniques du comédien. Il termine sa formation avec brio (et en chantant) par le spectacle « L’amour à mille temps » mis en scène par le talentueux Jacques Hadjaje.

Ne se sentant pas tout à fait prêt à déployer ses ailes, Il commence une formation pendant un an et demi à l’Académie Internationale de Comédie Musicale (AICOM).

Durant le long et chaud été 2014 à Londres, il redécouvre la comédie musicale à la prestigieuse Guildhall.

Depuis, on a pu le voir dans le rôle éponyme de « Don Juan », au Vingtième Théâtre, m.e.s par l’extraordinaire Manon Montel ; dans le rôle d’Arthur Rimbaud grâce à « M’sieur Rimbaud », lauréat P’tit Molière 2015 m.e.s par la passionnante Nina Guazzini à Avignon Off 2016 ainsi que dans « Le Petit Prince », rôle du Petit Prince, m.e.s par Les Rêverbères. Il a également eu l’audace d’interpréter Mercutio dans « Roméo et Juliette » au théâtre des Béliers Parisiens m.e.s par l’extra-extraordinaire Manon Montel.

Musicalement, ses compétences en chant, danse ou encore en saxophone lui ont permis d’être à l’affiche de la comédie musicale « Hercule notre Héros » au Théâtre de Liège m.e.s par le grand Nicolas Valentiny et également maître de cérémonie de « L’Etincelante Valse des Princesses » à Disneyland Paris m.e.s par l’exceptionnelle Amanda Fahey.

Côté télévision, il crève l’écran dans « Moi à ton Age » en compagnie de la prestigieuse Michèle Laroque, ainsi que dans le docu-fiction « Le Versailles secret de Marie-Antoinette » réalisé par les géniaux Sylvie Faiveley et Mark Daniels, diffusé en 2018 sur ARTE et dans plus de 15 pays.

        Réalisé avec soin par J.C.